Sélectionner une page

Tout ce que vous devez savoir sur le marquage ATEX de votre matériel

Garantir la sécurité des personnels et des équipements au coeur des sites industriels à risques est devenu une priorité de la réglementation européenne. 

Au vu du nombre élevé d’atmosphères explosives au sein de ces lieux, des directives précises et un marquage spécifique ont été pensés pour limiter les risques et prévenir les dangers dans les zones désignées. Il est donc impératif d’avoir des solutions de sécurité industrielle sur son site.

Qu’est-ce qu’une ATEX, exactement ? Pourquoi délimiter ces zones de danger ? Et surtout, comment fonctionne le marquage ATEX réglementaire et normatif des matériels ? 

Qu’est-ce qu’une ATEX ?

Il s’agit en outre d’un sigle désignant les ATmosphères EXplosives

Ces dernières résultent d’un mélange d’air et de substances combustibles de toutes natures (vapeurs de solvants, gaz aérosols, poussières de bois…) dans des proportions pouvant consister en une source d’énergie suffisante pour produire une explosion – et/ou une inflammation. 

Contrairement à un incendie qui se propage progressivement, l’explosion est une combustion quasi immédiate. En plus de provoquer un effet de souffle massif, elle s’accompagne de flammes et d’une vague de chaleur importante. 

Présence d’un comburant (oxygène) et d’un combustible dans certaines proportions + pression + présence d’une source d’inflammation = explosion. Les ATEX sont principalement localisées au cœur des sites dits à hauts risques industriels.

Comment fonctionne le zonage ATEX ?

Il s’agit pour le responsable du site d’identifier toutes les zones où peuvent potentiellement se former des atmosphères explosives. 

Un zonage efficace permet ensuite d’adapter ou ré-adapter le type de matériel électrique et non électrique en fonction du type de zone afin de limiter les risques d’explosion

Le but est de protéger non seulement les lieux mais aussi les salariés. 

Selon la réglementation ATEX en vigueur, on peut distinguer plusieurs catégories de zones : 

Source : INRS

On définit donc une zone à risque en fonction de la fréquence et de la durée de présence d’une ATEX. 

Par la suite, le responsable se doit de notifier les locaux et emplacements susceptibles de présenter des zones ATEX par le biais d’un pictogramme réglementaire : 

exemple marquage atex

Comment fonctionne le marquage du matériel ATEX ?

Quel marquage selon les zones ATEX ? 

La réglementation exige que tous les matériels électriques et non électriques ainsi que les systèmes de protection présents dans les zones ATEX doivent être conformes aux exigences techniques liées aux différents types de zones. 

Règlement marquage atex

Source : INRS

Décryptage du marquage ATEX réglementaire

Exemple d’étiquette ATEX

CE = Conformité à une directive européenne

0432 = Nombre faisant suite, n° de l’organisme notifié

EX = Marque ATEX obligatoire selon la directive ATEX

II = Groupe d’appareils

2 = Catégorie d’appareils

D = pour les atmosphères poussiéreuses (“dust’)

G = pour les atmosphères avec présence de gaz ou de vapeurs (“gas”) 

Décryptage du marquage normatif ATEX

Le marquage réglementaire est en général complété par un marqu age normatif afin de vérifier la compatibilité des matériels avec les constituants les normes ATEX

Exemple de marquage normatif pour une zone ATEX G


Exemple de marquage normatif pour une zone ATEX G

EEX = Certification que le matériel répond aux exigences normatives CENELEC

de = Mode de protection utilisé : enveloppe antidéflagrante (d) / sécurité augmentée (e)

II = Gaz / Vapeurs

A = Subdivision des groupes de gaz, ici la moins sévère (A = Propane / B = Ethylène/ C = Hydrogène) 

T3 = Classe de température correspondant à une température maximale de surface du matériau égale à 200°) 

EEX = Certification que le matériel répond aux exigences normatives CENELEC

de = Mode de protection utilisé : enveloppe antidéflagrante (d) / sécurité augmentée (e)

III = Poussières

B = Subdivision des groupes de poussière (A = Particules combustibles / B = Poussières non-conductrices / C = Poussières conductrices) 

T100° = Température maximale de surface du matériel

IP84 = indice d’étanchéité du matériel aux poussières (8) et aux liquides (4) 

Aujourd’hui, la directive européenne 2014/34/UE exige des entreprises qu’elles s’équipent des matériels ATEX adéquats dans les emplacements délimités. 

Vous travaillez sur un site industriel présentant des zones ATEX ? 

ADF Systèmes met un point d’honneur à vous guider dans le choix des produits et solutions les plus adaptées selon vos problématiques de sécurité industrielle et de gestion des risques.

0 commentaires

Comment mettre en place un système de sécurité incendie industrielle ?

Comment mettre en place un système de sécurité incendie industrielle ?

La sécurité incendie est un aspect essentiel de la gestion des risques dans les environnements industriels. Un incendie peut causer des dommages considérables, tant en termes de pertes humaines que matérielles. C’est pourquoi la mise en place d’un système de sécurité...

Voir tous nos produits

Produits de signalisations sonores et lumineuses, systèmes de mise à la terre, signalisation non ATEX, connections ATEX…