Sélectionner une page

La protection antidéflagrante désigne l’ensemble des matériels et équipements utilisés dans le cadre de la prévention des explosions. Elle a pour fonction d’empêcher les explosions ou a minima d’en limiter les effets dangereux si celles-ci doivent avoir lieu. On distingue en général trois types de protection contre le risque de déflagration : 

  • La protection primaire : limiter à tout prix le risque d’explosion. 
  • La protection secondaire : éliminer toute source d’ignition présente. 
  • La protection tertiaire : réduire au maximum les effets d’une explosion si celle-ci ne peut être évitée. 

Voici nos 7 conseils de pro pour bien choisir ses matériels et EPI afin d’assurer la protection contre les explosions.

  1. Définir le type de risque selon le type d’industrie 

Pour ce faire, il s’agit de comprendre au sein de quels types d’industrie et face à quels types de risques les matériels ATEX peuvent intervenir. 

  • I : mines grisouteuses 
  • II : industries de surface
  • G : matériel adapté en cas de risque lié au gaz
  • D : matériel adapté en cas de risque lié à des poussières
  • GD : matériel adapté dans les atmosphères gazeuses et/ou poussiéreuses. 

À savoir : ces sigles doivent obligatoirement figurer sur le marquage ATEX des équipements et appareils. 

  1. Identifier les zones ATEX 

Selon la réglementation ATEX en vigueur, on peut distinguer plusieurs catégories de zones :

L’ATMOSPHÈRE EXPLOSIVE EST PRÉSENTE…ZONE GAZ/VAPEURSZONE POUSSIÈRES
…en permanence ou pendant de longues périodes en fonctionnement normal020
…occasionnellement en fonctionnement normal121
…accidentellement, en cas de dysfonctionnement ou de courte durée222

Source : INRS 

  1. Déterminer les catégories de matériel ATEX

Tous les matériels électriques et non électriques ainsi que tous les systèmes de signalisation en zone ATEX doivent être conformes aux exigences techniques liées aux différents types de zones. 

RISQUEZONECATÉGORIE D’APPAREILSMARQUAGE RÉGLEMENTAIRE
Risque permanentZone 0Catégorie 1CE Ex II 1 G
Zone 20Catégorie 1CE Ex II 1 D
Risque occasionnelZone 1Catégorie 2 (ou 1)CE Ex II 2 G (ou 1 G)
Zone 21Catégorie 2 (ou 1)CE Ex II 2 D (ou 1 D)
Risque potentielZone 2Catégorie 3 (ou 2 ou 1)CE Ex II 3 G (ou 2 G ou 1 G)
Zone 22Catégorie 3 (ou 2 ou 1)CE Ex II 3 D (ou 2 D ou 1 D)
  1. Connaître les différents groupes d’explosibilité 

Les gaz et les vapeurs sont classés en fonction de leur sensibilité à l’inflammation. On recense trois subdivisions : 

  • IIA – inflammabilité peu élevée : acétone, propane, méthanol, toluène 
  • IIB – inflammabilité élevée : éthylène, gaz de ville
  • IIC – inflammabilité très élevée : hydrogène, acétylène, disulfure de carbone

Pour ce qui est des poussières, elles sont classées selon la taille de leurs particuliers et leur conductivité : 

  • IIIA – peu élevée : peluches inflammables
  • IIIB – élevée : poussières non conductrices
  • IIIC – très élevée : poussières conductrices
  1. Vérifier les classes de température du matériel ATEX

On parle ici de la température de surface maximale autorisée en présence de substances explosives. A savoir que la température de surface d’un équipement ou appareil de protection antidéflagrante est pensée pour ne pas devenir une source d’inflammation. 

Pour les atmosphères explosives à gaz ou vapeur, on recense six classes de températures d’inflammation

  • T1 : > 450°C (température de surface max : < 450°C)
  • T2 : > 450°… < 300°C ( < 300°C)
  • T3 : > 300°…< 200°C  ( < 450°C)
  • T4 : > 200°…< 135°C ( < 200°C)
  • T5 : > 135°… < 100°C ( < 135°C)
  • T6 : > 100°… < 85°C ( < 85°C)

Quant aux poussières, il n’existe pas de classification des températures d’inflammabilité. La température de surface maximale est néanmoins exprimée en C°. 

  1. Prêter attention aux catégories de protection des matériels (EPL) 

D’après les exigences de la directive ATEX, les appareils de protection antidéflagrante de catégorie II sont répartis en 6 niveaux de protection : Ma, Mb, Ga, Gb, Gc, Da, Db, Dc.

Ces symboles associent à la fois une utilisation, un principe de conception, un mode de protection ainsi qu’une ou plusieurs zones ATEX d’utilisation et une norme. 

  1. Connaître l’indice de protection (IP)

L’indice de protection (IP) définit le degré de protection apporté par l’enveloppe extérieure d’un matériel ATEX. 

Le premier chiffre visible sur l’IP correspond à la protection face à l’entrée de corps solides tandis que le second chiffre indique le degré de protection contre les corps liquides. 

  • Corps solides : protection de 1 à 6 ;
  • Corps liquides : protection de 1 à 8 ;

Vous souhaitez obtenir plus de conseils pour choisir vos matériels de protection antidéflagrante ? 

ADF Systèmes met un point d’honneur à vous guider dans le choix des produits et solutions les plus adaptées selon vos problématiques de sécurité industrielle et de gestion des risques.