Sélectionner une page

L’évaluation des risques chimiques est une procédure obligatoire et nécessaire au sein des sites industriels notamment SEVESO. Sa réalisation permet ensuite de mettre en place une politique de prévention et de protection adaptée pour les salariés. 

Néanmoins, elle est souvent jugée complexe du fait de la diversité de produits et de préparations en cause. 

Quelle méthodologie et quels outils adopter pour mener à bien l’évaluation des risques chimiques sur un site sensible ? 

Faire l’inventaire des produits et matériaux dangereux 

Le recensement et l’identification des produits, préparations et matériaux dangereux dans chaque zone et chaque poste de travail du site est une étape primordiale et déterminante. En effet, elle conditionne la qualité de l’évaluation des risques chimiques ainsi que le plan global de prévention qui va en découler. 

C’est pourquoi un responsable des opérations doit être nommé à la tête du groupe de travail en charge. Cet acteur clé de l’évaluation devra être formé à cette tâche et avoir accès à toute la documentation nécessaire pour la mener à bien. 

Parmi les documents primordiaux, on compte par exemple les Fiches de Données de Sécurité (FDS) indiquant toutes les caractéristiques d’un produit ainsi que les mesures de protection à prendre pour les utiliser en toute sécurité. 

Lors de l’inventaire, le groupe de travail en charge collecte les données suivantes : 

  • Les références produits
  • La quantité utilisée pour chaque produit sur un laps de temps donné (année, mois, etc)
  • La fréquence d’utilisation des produits 
  • La zone de travail où les produits sont utilisés
  • Les informations relatives aux dangers (voir étiquette, avec marquage et pictogrammes) 
  • Les informations issues de la FDS. 

A l’issue de cette première étape, l’équipe est en mesure d’éliminer des produits stockés mais inutilisés/inutilisables/périmés. 

Hiérarchiser les risques potentiels (HPR) 

Cette étape consiste à classer et prioriser les risques en s’intéressant aux produits les plus dangereux. 

On effectue cette classification selon la méthode HRP qui prend en compte plusieurs critères que vous pouvez retrouver dans le tableau ci-dessous (source : INRS) 

Source : INRS

La combinaison de chaque valeur de classe permet d’obtenir un score déterminant le risque et sa dangerosité. 

Ainsi, cette méthode basée sur des calculs permet de fournir au responsable des éléments de décision objectifs pour déterminer les situations à risques et donc, nécessitant des plans de prévention particuliers. 

On classe les risques prioritaires par Groupe d’Exposition Homogène (GEH) c’est à dire un groupe de personnes, de postes ou de fonction pour lesquels on estime que l’exposition est de même nature et d’intensité semblable : 

  • L’approche agent chimique : évaluation des risques pour tous les GEH utilisant des agents chimiques à risque potentiel élevé. 
  • L’approche unité de travail : évaluation des risques pour tous les GEH agissant dans une zone de travail avec risque potentiel global important, comme les zones ATEX
  • L’approche procédé : évaluation des risques pour tous les GEH devant respecter un procédé avec risque potentiel élevé. 

Evaluer les risques 

Cette étape rassemble les données récoltées lors de la phase de hiérarchisation mais aussi des informations supplémentaires relatives notamment à la mise en oeuvre des produits et agents chimiques.

L’évaluation des risques se base sur les conditions réelles d’utilisation et les conditions opératoires. Elle exige donc le recensement des différentes tâches propres à un GEH. L’idée est d’estimer le risque résiduel associé à une tâche individuelle en prenant en compte :

  • Les dangers des agents chimiques.
  • Les propriétés physico-chimiques de ces derniers.
  • Les conditions de leur mise en oeuvre.
  • Les moyens de prévention matériels mis en place. 

C’est à partir de ces données que l’on caractérise le risque d’un GEH. 

C’est seulement à la suite de cette démarche qu’un plan de gestion des risques peut être mis en place avec actions proposées selon les zones évaluées. 

Vous travaillez sur un site industriel à risques ? ADF Systèmes met un point d’honneur à vous guider dans le choix des produits et solutions les plus adaptées selon vos problématiques de sécurité industrielle et de gestion des risques.

Source : INRS