Sélectionner une page

Entre 1903 et 2010, 190 explosions de poussières ont été répertoriées dans la base de données ARIA du Bureau d’Analyse des Risques et Pollutions Industriels (BARPI). 

On recense par ailleurs de nombreuses explosions de poussières dues à l’accumulation de charges électrostatiques sur des équipements. 

Aussi, l’évaluation des ATEX provoquées par la présence de poussières et d’électricité demeure un enjeu majeur de l’amélioration de la sécurité au travail. 

Explosions de poussière en présence d’électricité statique: comment se forment-elles ? 

Difficile d’imaginer que de simples poussières puissent provoquer une explosion. Et pourtant, c’est bien vrai. 

Du fait de leurs caractéristiques physico-chimiques, les poussières peuvent engendrer ce genre de phénomène. 

Dans ce cas-ci, la formation d’une atmosphère ATEX nécessite :

  1. Une source de poussière ou des produits pulvérulents (c’est-à-dire sous forme de poudre) mis en suspension.
  1. Une source d’inflammation : bien souvent des surfaces chaudes ou l’accumulation d’une charge électrostatique provoquant des étincelles. 

Mais plusieurs conditions doivent être réunies pour provoquer une explosion : 

  • Domaine d’explosivité : l’explosion du nuage de poussière survient selon la présence de facteurs comme la granulométrie, l’humidité des poussières mais aussi la pression, la température et la concentration en gaz inertes. 
  • Granulométrie : plus le poids et la taille des poussières est bas, plus le risque d’explosion violente est élevé. La probabilité d’une explosion devient faible pour des poussières de taille supérieure à 500 μm.
  • Source d’inflammation : dans le cas des étincelles électriques / électrostatiques, elle doit être supérieure à l’énergie minimale d’inflammation (EMI) des poussières, dont la valeur est en général comprise entre 0,1 et 100 joules. 

Quels secteurs d’activité sont concernés par les explosions de poussière ? 

Chaque secteur d’activité présente ses spécificités face au risque ATEX de type poussiéreux. Quelles sont les branches les plus touchées ? Quels équipements sont favorables à la formation de charges électrostatiques ? 

Les secteurs d’activité

Les explosions de nuages de poussière provoqués par l’électricité statique concernent toutes les branches industrielles. 

En effet, les ATEX poussiéreuses nécessitent seulement la présence de produits sous forme de fines particules de matière oxydables comme les poussières alimentaires, végétales, métalliques et industrielles. 

Les secteurs les plus touchés restent à ce jour le bois et l’agroalimentaire, selon une étude comparée de l’INRS publiée en 2010. 

Les sources d’inflammation

D’après cette même étude, la plupart des sources d’inflammation recensées consistent en des étincelles mécaniques (électriques ou électrostatiques) liées à l’électricité statique ambiante. 

Mais les incendies à flammes nues et les travaux par point chaud représentent également des sources dangereuses. 

Les équipements

Les équipements les plus touchés seraient les silos, les trémies, mais aussi les installations de dépoussiérage. 

L’utilisation de ces dispositifs de filtration d’air empoussiéré peut engendrer un risque d’explosions de poussière. 

Comment prévenir les explosions de nuage de poussière provoquées par l’électricité statique ? 

Voici tout ce que vous devez entreprendre pour prévenir les risques liés aux atmosphères explosives poussiéreuses dans votre établissement. 

Sécuriser l’espace de travail

En réalisant une évaluation des risques électrostatiques et une évaluation des zones ATEX au sein de votre établissement. 

Le but ? Prévenir la formation de nuages de poussières mais aussi sécuriser les équipements favorisant l’accumulation de charges grâce à systèmes de mises à la terre performants (selon les normes NFPA 77 – IEC 60079-32-1).

Sensibiliser le personnel intervenant

Afin de sécuriser l’environnement de travail de vos salariés, il est indispensable de prévoir des protocoles d’utilisation des équipements stricts mais aussi des plans de prévention pour toutes les zones ATEX déterminées

Enfin, ne négligez pas le port d’EPI adaptés et les formations aux différents risques présents sur votre site industriel. 

Autres recommandations

Par ailleurs, il est primordial de tenir compte du danger que représente le dépôt de poussières dont la mise en suspension ne peut être maîtrisée. 

De facto, la présence de ces poussières peut provoquer une propagation de l’explosion de proche en proche, par le soulèvement des poussières déposées sur des surfaces diverses. 

On parle alors d’explosions secondaires, généralement plus destructrices que l’explosion initiale. 

Vous souhaitez vous prémunir du risque d’explosion de nuages de poussière ? 

ADF Systèmes met un point d’honneur à vous guider dans le choix des produits et solutions les plus adaptées selon vos problématiques de sécurité industrielle et de gestion des risques. 
Pour mieux connaître les risques de DES, téléchargez notre guide dédié à la mise à la terre.