Sélectionner une page

Sur un site industriel à hauts risques, il est d’usage de déterminer les zones et les postes dangereux grâce à une évaluation des risques professionnels. 

Cette démarche, couplée à un zonage ATEX, permet de déterminer quelles mesures et politiques de protection doivent être mises en place. Il est également judicieux d’opter pour les EPI appropriés, notamment pour les zones les plus dangereuses, à savoir les ATEX. 

Voici tout ce que vous devez savoir, non pas sur les EPI ATEX, mais sur les EPI en zone ATEX. 

En quoi consistent les EPI ?

Le Code du travail exige des employeurs que ceux-ci protègent leurs employés de tous les risques présents sur leur lieu de travail. 

En plus de l’implémentation de mesures de protection collective, des équipements de protection individuelle (EPI) sont nécessaires pour protéger les travailleurs exposés à des risques particuliers, notamment liés à l’exercice de leur poste. 

« Un équipement de protection individuelle (EPI) est un dispositif ou un moyen destiné à être porté ou être tenu par une personne en vue de la protéger contre un ou plusieurs risques susceptibles de menacer sa santé ainsi que sa sécurité. »

Code du Travail (article R.233-83-3)

Parmi les EPI les plus fréquents, on retrouve :

  • Les gants de protection
  • Les chaussures de sécurité
  • Les casques de chantier
  • Les protections auditives et oculaires
  • Les combinaisons de protection, etc. 

On parle communément des EPI ATEX. Mais il faut plutôt parle des EPI pour zone ATEX. Les EPI en zone ATEX – ou non – peuvent être mis en place après l’évaluation des risques sur les sites industriels. Les travailleurs qui en sont porteurs doivent faire l’objet d’une formation spécifique à leur port et/ou leur usage. 

Bien évidemment, les EPI doivent être régulièrement vérifiés et entretenus pour s’assurer de leur efficacité. 

Qu’est-ce qu’une zone ATEX ?

Les zones ATEX correspondent aux ATmosphères EXplosives localisées sur les sites industriels à hauts risques. 

Celles-ci résultent d’un mélange d’air et de substances combustibles de toutes natures. On retrouve ainsi les vapeurs de solvants, les gaz aérosols ou encore les poussières de bois. 

Ces combustibles sont dits dangereux lorsqu’ils sont en proportions suffisantes pour provoquer une explosion et/ou une inflammation. 

Alors qu’un incendie se propage progressivement, l’explosion consiste en une combustion quasi-immédiate. Elle provoque non seulement un effet de souffle massif mais aussi l’apparition de flammes ainsi qu’une vague de chaleur insoutenable. 

En d’autres termes, voici le calcul parfait pour déterminer une ATEX :

Présence d’un comburant (oxygène) et d’un combustible dans certaines proportions + pression + présence d’une source d’inflammation = possibilité accrue d’explosion. 

Les zones ATEX sont également classifiées de manière précise, selon les normes qui s’y rapportent. 

Quel est l’intérêt des EPI en zone ATEX ?

Parce que chaque lieu de travail présente ses spécificités, il existe des EPI propres à certains secteurs, notamment dans l’industrie. 

Par exemple, il existe des EPI pensées pour les atmosphères explosives : 

  • Les gants de protection antistatiques :  en zone ATEX, le port de ces gants peut permettre de rapidement dissiper les charges électrostatiques lors d’un contact avec un objet sous tension. 
  • Les lampes torches ATEX : ces lampes antidéflagrantes sont réservées à une utilisation en zone ATEX. Elles sont en général compatibles avec des zones ATEX allant de 0 à 2/22. Il s’agira d’un EPI ATEX, qui est donc lui même certifié.
  • Les détecteurs de gaz portables :ces précieux appareils permettent d’estimer la concentration d’un ou de plusieurs gaz dans l’atmosphère. Combinés à d’autres matériaux comme un vibreur et une alarme sonore et optique, ces détecteurs réagissent immédiatement lorsque la concentration de gaz dépasse un certain seuil. 

Ces outils individuels sont recommandés pour chaque travailleur évoluant dans un milieu ATEX. En plus des systèmes de protection généralisés à tout le site à hauts risques, ces EPI de zone ATEX permettent de prévenir les explosions et de se prémunir de dommages importants. 

Ils sont bien évidemment à associer avec les systèmes d’alarme optiques et/ou sonores comme les sirènes PPI ou encore les feux à éclats. Ces systèmes d’alerte généraux sont si performants qu’ils détectent immédiatement toute anomalie en zone ATEX. 

Vous souhaitez renforcer la sécurité de vos zones ATEX ?

ADF Systèmes met un point d’honneur à vous guider dans le choix des produits et solutions les plus adaptées selon vos problématiques de sécurité industrielle et de gestion des risques.